Thierry Esther

Empreintes de plusieurs vies

...pour la petite histoire...
(1)Le petit Prince est à la recherche de (2)Yeshua*, afin de se reconstruire et comprendre l’humanité. Sur sa route, il rencontre (3)Péladan qui lui explique « La Décadence latine (Éthopée) » : ouvrage en 21 volumes ; dont son préféré le volume VII « Cœur en peine ».

(4)Sanassama, belle femme indienne, est à la recherche de son petit-fils (5)Vivamort dans les (12)Catacombes de Paris, elle tombe sur un (6)Crâne de cristal le jour du centième (7)Anniversaire du deuxième décret d’abolition de l’esclavage en France, signé le (8)27 avril 1848 par le Gouvernement provisoire de la Deuxième République.

Le Prince avait toujours soif de connaissance, il fit des recherches sur « la toile » la plus grande bibliothèque du monde. (10)Dante Alighieri, (9)Georges Mathieu, et (11)Nicolas de Staël, furent les plus grandes découvertes de sa vie.

Mais perdu, enfermé à Sainte-Anne, il se saisit d’un scalpel pour se défigurer et finir comme (13)Hannibal the golden mask.

*Yeshoua, est une contraction de la forme (« Yehoshuah » - Josué). La forme courte de ce nom est privilégiée par rapport à la forme longue dans la littérature juive de la période du Second Temple, dont les plus récents livres de la Bible hébraïque sont un exemple. Le nom correspond à la forme grecque Iêsous, de laquelle vient le français Jésus.